top of page

Covid-19 : Comment gérer cette crise au mieux ?

Dernière mise à jour : 19 mars 2021


A ne pas manquer : Relaxations "Prenez de la hauteur" et 'Renforcez votre système immunitaire" GRATUITES



Nous avons tous et toutes été touchés de plein fouet par cette crise totalement inattendue. Selon là où vous en êtes dans votre vie, cette crise vous touche de manière différente mais il n'en reste pas moins qu'elle touche tout le monde d'une manière ou d'une autre et qu'elle fait appel à nos capacités d'adaptation.


En très peu de temps nous avons du adopter un fonctionnement différent dans bien des domaines essentiels à notre équilibre : santé, proches, vie professionnelle, vie sociale, liberté de mouvement et d'exploration, projets, finances, tout a été subitement fragilisé voire stoppé pour une période indéfinie.


Certains et certaines d'entre nous ont même pris des risques concernant leur santé pour nous permettre de continuer à manger, à vivre dans un état de salubrité satisfaisant, pour nous déplacer et surtout pour nous soigner.


Alors comment faire face de la meilleure manière possible sachant que cette crise n'est pas finie et que nous ne pouvons pas prévoir de quelle manière le virus va continuer à impacter nos vies ?



Inscrivez-vous à la newsletter
Vous recevrez toutes les actualités dont d'autres audios de relaxation à thème offerts, d'autres tests ainsi que nos conseils.



Voici quelques recommandations pour la reprise en l'absence de traitement ou de vaccin :


Les spécialistes en épidémiologie sont optimistes et nous rappellent que même si nous n'avons pas encore de solutions et que nous ne savons pas comment le virus va évoluer, des solutions médicales sont en préparation.


Mais nous ne pouvons pas rester reclus en attendant. Pour notre bien et le bien de tous nous avons besoin de trouver le moyen de faire face au quotidien et à la reprise.


L'équilibre de demain se prépare aujourd'hui donc tâchons de gérer cette reprise au mieux !



Reco N°1 - Essayer de ne pas avoir peur


Nous allons devoir nous protéger de ce virus et protéger les autres en respectant les gestes barrières mais nous ne devons pas avoir peur. Oui, ce virus a tué énormément de personnes mais il y a aussi énormément de personnes guéries ou en voie de guérison.


Nous avons souvent du mal à imaginer que le meilleur puisse nous arriver mais il n'y a pas plus de raisons de croire pour que le pire va nous arriver.


De plus, des vaccins et traitements sont en préparation et les médecins et autres spécialistes sont optimistes. Encourageons-les en l'étant aussi ! En tant qu'humains nous sommes doués d'une intelligence illimitée et nous avons tout ce qu'il faut en nous pour faire face à toute situation.


Or la peur nous empêche d'accéder à nos ressources tout en nous empêchant de voir le positif. Lorsque nous coachons ou que nous formons les personnes que nous accompagnons, nous les aidons à mettre en place des techniques de lutte active contre la peur. La peur est normale mais quand elle prend le dessus elle paralyse. Essayez de ne pas la laisser vous envahir !


La peur possède également un autre effet néfaste : sur le long terme elle fait augmenter les hormones du stress de manière trop importante ce qui devient néfaste pour notre corps. A force de subir la peur nous pouvons donc voir des dysfonctionnements ou gênes plus ou moins importantes apparaître et cela peut vraiment devenir dangereux.


Les émotions toxiques (peur, stress, colère et tristesse) sont à combattre très activement sur le long terme pour la préservation de notre équilibre et de notre santé. Souvenons-nous également que la crise du Covid-19 nous a aussi montré qu'un organisme fort est un rempart important face aux attaques que notre corps peut subir !


Ce n'est donc pas le moment de nous fragiliser parce que nous nous laissons dépasser par la peur. Si vous rencontrez des difficultés avec la peur (pour cette crise ou de manière générale dans votre vie) nous vous recommandons chaleureusement d'entamer un travail sur vous si ce n'est pas déjà fait. Cela vous permettra d'éviter les répercussions négatives que la peur peut avoir sur vos résultats et sur votre santé. Apprendre à se libérer de a peur peut prendre du temps mais cela change tout ! à la qualité de la vie.



Reco N°2 - Chercher un équilibre satisfaisant dans la nouvelle organisation transitoire


Etant donné que nous ne savons pas combien de temps dureront les mesures de protection, nous vous encourageons à vous imaginer trouver le moyen de vous sentir bien dans un quotidien avec ces mesures.


Ainsi, même si ces mesures bouleversent nos habitudes et notamment notre vie sociale, vous trouverez le moyen de les rendre plus agréables et vous serez inventif(ve) (on l'a bien observé pendant le confinement : l'être humain est plein de ressources quand il laisse aller sa créativité ! :-)).


Testez plusieurs organisations et adaptez-vous au fur et à mesure en observant ce qui vous convient le mieux et n'hésitez pas à vous renouveler dans cette organisation si vous en ressentez le besoin.


Enfin, si vous avez coupé totalement avec le rythme de vos activités en décalant vos heures de lever ou vos rythmes de repas, il est temps de commencer à vous ré-acclimater. Ne commettez pas l'erreur que nous commettons souvent en rentrant de vacances : nous ne prévoyons pas suffisamment de sas de transition et après quelques jours de reprise nous perdons le bénéfice de nos vacances...




Reco N°3 - Prendre le contre pied de ce qui se passe naturellement dans notre tête


Spontanément nous imaginons le pire à cause d'un mécanisme de défense naturel et automatique. Cependant, certain(e)s d'entre nous sont particulièrement négatifs(ves) alors que d'autres rebondissent facilement et sont donc plutôt optimistes.


Mais en tant de crise, même les plus optimistes d'entre nous peuvent se laisser emporter par le flux de négativité, selon la manière dont la crise nous touche notamment. Certains impacts nous fragilisent pus que d'autres. On peut par exemple bien gérer la perte d'un proche et à contrario avoir du mal à se faire au confinement ou à un changement de procédures de travail.


Pour nous permettre de gérer au mieux, nous vous recommandons de commencer à dire "Stop" aux scénari catastrophes qui peuvent naître en vous dans les domaines qui vous fragilisent le plus.


Nul ne sait de quoi sera fait demain et laisser le pire envahir votre esprit s'avérera toujours contre-productif d'une manière ou d'une autre.


Il existe des habitudes simples à implémenter au quotidien pour tâcher de mieux contrôler nos pensées en cas de crise comme l'explique l'article "5 clés pour faire face à une crise".




Reco N°4 - S'appuyer sur les organisations pour solutionner nos difficultés


Dans le brouhaha il n'est pas toujours aisé de trouver les informations dont nous avons besoin pour régler les difficultés que nous rencontrons ou pour savoir comment organiser la reprise professionnelle ou la reprise de nos projets personnels.


Même si les organismes officiels sont parfois dans le flou, ils sont la source la plus sûre pour obtenir des informations qui nous permettront de commencer à avancer. Après leur avoir laissé le temps de s'organiser, nous pourrons les contacter à nouveau pour définir nos plans d'action.


Vous allez peut-être devoir demander de l'aide. Nous vous encourageons à ne pas baiser les bras car nous avons souvent accès à bien plus de solutions que nous ne l'imaginons ! N'hésitez pas à vous renseigner auprès d'associations ou de syndicats ou de toute autre organisation qui peut porter votre voix ou vous apporter des solutions transitoires. De manière générale, parlez de vos difficultés et soyez ouvert(e) aux pistes qui vous seront données car c'est en les explorant que vous pourrez peut-être solutionner votre problème lus rapidement ou plus efficacement.


Il est important de ne pas avoir honte et de ne pas rester isolé(e). Faites connaître vos difficultés, parlez et avancez avec la ferme intention de trouver des solutions. En effet, trop de personnes ne savent pas que le positionnement prédispose aux solutions que l'on peut obtenir. Cette période est le meilleur moment pour apprendre à adopter les positionnements qui changent la donne ou pour pratiquer la relaxation qui apporte de nombreux bénéfices. et qui permettent de transformer n'importe quel challenge en immense opportunité !

Enfin, même si la période se complique, souvenez-vous qu'après la pluie vient le beau temps. Si vous conservez courage et bon état d'esprit, vous parviendrez à sortir de vos difficultés.




Reco N°5 - Avancer un pas à la fois, une journée à la fois


Quelle que soit la somme de nos challenges ou de nos difficultés, nous aurons toujours des difficultés à avancer si nous ne prenons pas l'habitude d'avancer 1 pas à la fois.


Concentrez-vous prioritairement sur ce qui est le plus urgent et faites au mieux chaque jour pour trouver des solutions tout en étant aussi équilibré que possible.


Nous vous recommandons aussi de vous accorder des pauses "bien-être" chaque jour. Ce n'est pas parce que nous vivons des challenges que nous devons passer la journée à les résoudre sans nous aérer l'esprit. Vous pouvez par exemple faire une promenade, jouer, faire de la musique ou en écouter, partager une moment agréable avec une personne agréable... Oxygénez-vous selon vos intérêts.


Vous n'avez pas besoin de faire de longues pauses mais plutôt de courtes pauses de manière répétée tout au long de la journée (10 minutes suffisent par exemple) . Les dernières découvertes en neurosciences ont en effet démontré que le cerveau est plus efficace lorsque nous nous accordons plusieurs courtes pauses plutôt qu'une seule grande pause.



Reco N°6 - Profiter de la fin du confinement (si vous êtes confiné) pour faire ce que vous n'aurez peut-être plus jamais l'occasion de faire



Aussi douloureuse et horrible que soit cette crise à cause des pertes humaines et des répercussions du confinement, la plupart d'entre nous ont pu apprécier le ralentissement de l'activité et le temps libéré par le confinement (nous avons notamment gagné beaucoup de temps si nous faisons partie de ceux qui n'ont pas eu à se déplacer pour travailler). Nous avons notamment eu l'occasion de faire des choses que nous espérions parfois faire depuis longtemps. et une telle occasion n'est pas prête de se reproduire dans ces conditions (en même temps on ne l'espère pas car ce serait synonyme de nouvelle catastrophe).


Cette occasion unique, ceux et celles qui étaient au front ne l'ont malheureusement pas eue. Nous avons encore une pensée émue et remplie de gratitude pour eux.


Mais si vous faites partie des chanceux(ses) qui ont pu observer le temps se suspendre et la nature reprendre ses droits partout là où la vie s'est ralentie, vous avez une chance inouïe ! Nous vous recommandons de consacrer le reste du confinement à savourer ce ralentissement autant que possible.


Faites ce que vous n'aurez pas ou aurez moins l'occasion de faire à la reprise. C'est une excellente manière de laisser la vie reprendre ses droits et de vous sentir momentanément comblé(e) et nourri(e), ce dont nous avons bien besoin. C'est également un excellent moyen de nous ressourcer et de nous préparer à mieux reprendre.


Si vous avez été au front, profitez des moindres moments de repos pour vous connecter vous aussi à ce ralentissement. Quand vous ne travaillez pas déconnectez-vous et écoutez-vous, cela vous permettra de relâcher totalement la pression.


Enfin, il est possible que ce confinement ai fait naître de nouvelles habitudes que vous avez envie de prolonger avec la reprise.


Pour ne pas vous mettre de pression, vous rajouter du stress ou vivre une déception, nous vous recommandons alors de penser à une manière raisonnable d'intégrer cette nouvelle habitude à votre reprise tout en tenant comte des impondérables qui peuvent survenir (surcharge de travail à la reprise, changement de service, arrêt de votre travail...).


Il sera ainsi difficile de vouloir vous entraîner 3 heures par jour si vous n'aviez pas l'habitude de vous entraîner déjà 1 heure par jour. Essayez de vous fixer des objectifs réalisables et que vous pourrez moduler selon la réalité de votre déconfinement.



Reco N°7 - Se faire du bien !


Nous terminons volontairement cet article sur une note légère !


Oui, parce que nous sommes abreuvés de nouvelles concernant la nouvelle crise et je ne sais pas pour vous mais je commence à avoir le mot "Coronavirus" et les mots "Covid-19" ou "crise" en horreur !


Nos vies ne se résument pas à ce virus et nous avons des choses plus positives sur lesquelles nous pouvons nous concentrer.


Même si le cœur n'y est pas encore, essayez de vous faire du bien. Alors si on a l'esprit un peu mal tourné on peut mal interpréter cette phrase et la photo (c'est volontaire, vous l'imaginez bien ;-)) !


En fait, l'idée est de réellement laisser libre court à vos envies. Plus que jamais c'est le moment de vous faire plaisir pour compenser toute la négativité et tout le stress ambiant :


  • Mangez des plats que vous appréciez (en veillant si possible à équilibre vos repas sur la semaine pour ne pas vous engoncer ;-))

  • Prenez le temps de réaliser des activités que vous aimez quand elles sont réalisables dans les conditions du moment

  • Passez plus de temps avec ceux que vous aimez (même si c'est en visio ou au téléphone pour le moment mais si vous êtes confiné(e) en famille, profitez d'eux)

  • Bougez votre corps ! Le mouvement libère des endorphines qui sont les hormones du bien-être. Vous n'êtes pas obligé(e) de devenir joggeur(se) ou héros-héroïne de fitness pour cela. Vous pouvez décider de danser ou faire des marches toniques en appréciant la nature qui s'est magnifiquement épanouie pendant que nous étions confinés tant que ce spectacle est encore là. L'essentiel c'est de bouger comme beaucoup l'ont compris à ce que nous constatons.

  • Ecoutez des musiques de relaxation, méditez, flânez.


Pour notre épanouissement, nous devrions d'ailleurs toujours veiller à conserver des moments de bien-être dans nos journées et, à défaut, dans nos semaines.



Prenez bien soin de vous et des vôtres



Voilà pour les quelques conseils que nous voulions partager avec vous pour vous apporter quelques pistes condensées qui vous aideront à continuer à avancer étant donné que nous savons que vous avez naturellement opéré une réflexion individuelle selon votre vécu de la crise.


Bien entendu cette liste de conseil est non exhaustive. Nous avons choisi des conseils généraux faciles à appliquer et surtout adaptés au plus grand nombre. Et vous, comment vivez-vous la crise et quelles sont vos ressources ? N'hésitez pas à partager votre expérience en commentaire :


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page